Nouvelles

ÉPIDÉMIOLOGIE : LA SCIENCE FONDAMENTALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

ÉPIDÉMIOLOGIE : LA SCIENCE FONDAMENTALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Au cours des derniers jours, voire même semaines, vous avez probablement entendu le terme « épidémiologie ». Alors, de quoi s’agit-il exactement? Selon le dictionnaire Le Petit Robert, l’épidémiologie est « une discipline qui étudie les différents facteurs intervenant dans l’apparition des maladies (…) ainsi que leur fréquence, leur mode de distribution, leur évolution et la mise en œuvre des moyens nécessaires pour leur prévention ». Alors que les médecins et les cliniciens se consacrent aux effets d’une maladie sur une seule personne, c.-à-d. qu’ils travaillent individuellement avec un patient pour diagnostiquer les problèmes et déterminer comment procéder pour améliorer son état de santé, les épidémiologistes sont préoccupés par la façon dont les maladies ont des répercussions sur la société dans son ensemble. Ils étudient des groupes de personnes afin de diagnostiquer les maladies dans les populations et y réagir : combien sont touchés (c.-à-d. prévalence), qui est touché et pourquoi (c.-à-d. les déterminants de la santé), et les mesures qui sont efficaces et celles qui ne le sont pas pour guérir ou prévenir ces maladies au niveau sociétal (p. ex. : les protocoles de traitement, les interventions de la santé publique). En termes simples, l’épidémiologie est la science fondamentale de la santé publique.

Au tout début, l’épidémiologie se concentrait sur l’étude des maladies comme le choléra. Aujourd’hui, l’épidémiologie s’applique à toutes sortes de conditions liées à la santé : des maladies (p. ex. : l’influenza, le cancer, la dépression), des problèmes de santé (p. ex. : l’obésité, l’hypertension artérielle), les blessures (p. ex. : liées au travail, à la circulation routière) et les problèmes sociaux (p. ex. : le jeu, la violence domestique). Son rôle est de décrire qui est touché par ces conditions, pourquoi, et les mesures à adopter pour les traiter et les éviter.

 

QU’EST-CE QU’UN TRIANGLE ÉPIDÉMIOLOGIQUE?

Le Triangle épidémiologique, parfois nommé Triade épidémiologique, est un outil qu’utilisent les scientifiques pour aborder la question des trois composants qui contribuent à propager la maladie : un agent externe, un hôte sensible et un environnement qui réunit l’agent et l’hôte. Puisque différentes maladies exigent différents équilibres et interactions entre ces trois facteurs, il est essentiel d’évaluer pleinement chacun des composants afin d’établir des mesures de contrôle et de prévention efficaces.

L’AGENT

L’agent est le pathogène, y compris un virus, une bactérie, un parasite ou d’autres microbes. Généralement, la présence d’un agent peut suffire pour causer une maladie. Cependant, plusieurs facteurs peuvent influencer le fait qu’une exposition à l’agent causera une maladie ou non. C’est pourquoi il est important de tenir compte des autres sommets du Triangle épidémiologique avant de parvenir à une évaluation définitive.

 

L’HÔTE

L’hôte est l’organisme qui est exposé à la maladie et qui l’héberge. Parfois l’hôte pourrait ne présenter aucun symptôme de maladie et ignorer qu’il est atteint de la maladie. Des ensembles de facteurs – y compris l’âge, le sexe, les pratiques d’hygiène et la composition génétique – peuvent avoir des répercussions sur la sensibilité d’un hôte à un agent infectieux. Généralement, les enfants, les ainés et les personnes dont le système immunitaire est défaillant sont plus susceptibles de devenir des hôtes.

 

L’ENVIRONNEMENT

Le dernier composant du Triangle épidémiologique est l’environnement. Cela fait référence à tout facteur externe qui peut affecter l’exposition et la sensibilité. Les facteurs environnementaux peuvent comprendre des aspects physiques (p. ex. : le climat), les aspects biologiques (p. ex. : les animaux qui transmettent des agents), et des facteurs socioéconomiques (p. ex. : les rassemblements ou le manque d’hygiène).

 

COMMENT ROMPRE LE TRIANGLE ÉPIDÉMIOLOGIQUE

Pour éviter la propagation d’une maladie, il faut rompre au moins un côté du Triangle épidémiologique. Voici certains des gestes que vous pouvez accomplir pour rompre le Triangle épidémiologique :

  • Suivre les bonnes pratiques d’hygiène des mains en tout temps.
  • Tuer régulièrement les germes en désinfectant les endroits d’usage très courant.
  • Nettoyer et désinfecter souvent les zones et articles d’usage très courant.

Si vous avez besoin d’aide pour prévenir la propagation d’une infection dans vos installations, faites appel aux experts de ServiceMaster Clean. Nos services de nettoyage ont recours aux meilleures pratiques et suivent les protocoles conçus par les autorités de la santé publique, comme Santé Canada, pour aider à contrôler et à prévenir les infections, à réduire les risques et à améliorer l’environnement.

 

Source :  Santé Canada – https://www.canada.ca/fr/sante-publique/organisation/publications/rapports-etat-sante-publique-canada-administrateur-chef-sante-publique/rapport-administrateur-chef-sante-publique-etat-sante-publique-canada-2013-maladies-infectieuses-menace-perpetuelle/introduction.html

 

More from our blog